vendredi 10 novembre 2017

Le Shtandart dans le port de Saint-Malo et un poème d'Albert Samain : Matin sur le port


« Je ne puis voir la mer sans rêver de voyages.
Le soir se fait, un soir ami du paysage
Où les bateaux, sur le sable du port,
En attendant le flux prochain dorment encor… »

Emile Verhaeren, Les forces tumultueuses, 1902 



Le soleil, par degrés, de la brume émergeant,
Dore la vieille tour et le haut des mâtures ;
Et, jetant son filet sur les vagues obscures,
Fait scintiller la mer dans ses mailles d’argent.

Voici surgir, touchés par un rayon lointain,
Des portiques de marbre et des architectures ;
Et le vent épicé fait rêver d’aventures
Dans la clarté limpide et fine du matin.
L’étendard déployé sur l’arsenal palpite ;
Et de petits enfants, qu’un jeu frivole excite,
Font sonner en courant les anneaux du vieux mur.

Pendant qu’un beau vaisseau, peint de pourpre et d’azur
Bondissant et léger sur l’écume sonore,
S’en va, tout frissonnant de voiles, dans l’aurore.

Albert Samain, ( 1858 - 1900 ) 
Recueil : Le chariot d’or


vendredi 6 octobre 2017

Èther... Sonnet de René-François Sully Prudhomme

« Selon des scientifiques japonais, reconnaître des visages dans les nuages ne serait pas seulement le signe d'une grande imagination. Ce serait également un signe de névrose.
Vous est-il arrivé de contempler le ciel et de reconnaître des visages ou des objets dans la forme des nuages ? Ces illusions d'optique portent un nom : la paréidolie…. »




Quand on est sur la terre étendu sans bouger,
Le ciel paraît plus haut, sa splendeur plus sereine ;
On aime à voir, au gré d'une insensible haleine,
Dans l'air sublime fuir un nuage léger ;

Il est tout ce qu'on veut : la neige d'un verger,
Un archange qui plane, une écharpe qui traîne,
Ou le lait bouillonnant d'une coupe trop pleine ;
On le voit différent sans l'avoir vu changer.

Puis un vague lambeau lentement s'en détache,
S'efface, puis un autre, et l'azur luit sans tache,
Plus vif, comme l'acier qu'un souffle avait terni.

Tel change incessamment mon être avec mon âge ;
Je ne suis qu'un soupir animant un nuage,
Et je vais disparaître, épars dans l'infini.

René-François Sully Prudhomme  ( 1839 - 1907 )

Recueil : Les épreuves (1866).


Bon week-end à chacun de vous,
Amitié

Prima

samedi 12 août 2017

Bretagne .... Promenade à Trégastel- l'île Renote

Cette île, devenue une presqu’île puisque rattachée par une chaussée au continent en 1885, je la connais depuis plus de 30 ans et c’est avec beaucoup de plaisir que je l’ai retrouvée par deux fois en cette année 2017.

Il faut compter 1 h pour en faire le tour, davantage si vous prenez des photos où que vous escaladez les rochers... En ce qui me concerne je me suis contentée de prendre quelques photos et d'en faire le tour en 1 h 30, l'escalade n'étant plus de mon âge.


Ce chaos de granit rose aux formes étranges me fascine toujours autant par la forme suggestive de certains de ses rochers.  Prima




La palette du peintre




Ne dirait-on pas un gros champignons oublié là !





vendredi 30 juin 2017

- 3 - Sicile ... Taormina ... Le Théâtre grec

        Taormina en sicilien, Taormine en italien… J’ai aimé cette ville, tout comme j’ai aimé la Sicile….

                                           "Ainsi, quand on arrive en Sicile, on demande tantôt avec curiosité, et tantôt avec inquiétude : « Où sont les brigands ?» et tout le monde vous répond : « Il n'y en a plus.»  ....
... " En somme, la Sicile est aussi sûre pour le voyageur que l'Angleterre, la France, l'Allemagne ou l'Italie, et ceux qui désirent des aventures à la Fra Diavolo devront aller les chercher ailleurs. "

         Guy de Maupassant ( 1850 - 1893 )




Taormina

Taormina : Lido di Mazzaro
Taormina, le fleuron de la Sicile, une ville située sur une terrasse donnant sur la mer ionienne avec l'Etna comme majestueux cadre naturel...d'origine grecque " Tauromenion " c'est aussi ...


le Théâtre grec


Le théâtre grec est le principal attrait de cette cité, une merveille du talent de l'homme, il témoigne d'un profond respect pour la beauté et d'un immense amour pour le théâtre....il pouvait accueillir jusqu'à 5.400 spectateurs dans un environnement splendide et unique, enchâssé dans la roche du promontoire qui domine la mer il est devenu une sorte d'emblème de l'île toute entière....  


 ... et après ce splendide théâtre un petit détour par la cathédrale San Nicolò datant du XIII ème siècle et  dont la singulière façade  est précédé d'une fontaine du XVII ème siècle ornée d'une représentation mythologique qui est l'emblème de la ville.

La cathédrale San Nicolò






samedi 10 juin 2017

- 2 - SICILE.... Agrigento... La Vallée des Temples

La Trinacria symbole de la Sicile, l’île aux trois pointes



 " L'Italie sans la Sicile, ne fait point tableau dans l'âme : là seulement se trouve la clef de tout le reste " 
Goethe




          La Sicile sous domination grecque


Le nom de Tinacria, signifiant trois pointes, aujourd'hui symbole de la Sicile fut donné à cette île par les Grecs dans l'Antiquité, un nom qui évoque le soleil, la lumière... De cette domination il en reste de magnifiques vestiges .Il serait bien difficile de parler de tous ces temples, colonnes campés dans un splendide cadre naturel.

AGRIGENTO... La Vallée des Temples

Le Temple de la Concorde


Ce Temple de la Concorde daterait du V ième siècle avant J.C , il fut restauré et transformé en basilique chrétienne au VI ième siècle après J.C, ce qui pourrait expliquer sa bonne conservation.




Le Temple de Junon est après le Temple de la Concorde le mieux conservé, construit vers la moitié du Vième siècle avant J.C, endommagé par un incendie, il nécessita des travaux de rénovation à l'époque romaine.... Junon pour les Romains, Hera pour les Grecs, dans la mythologie grecque était la déesse du mariage, la protectrice des femmes....

Le Temple de Castor et Pollux... ou ce qu'il!en reste !


Les quatre colonnes constituent l'emblème d' Agrigento ... Ces quatre colonnes sont ce qui reste d'un temple construit au Vième siècle.

Castor et Pollux, des jumeaux ... parfois seul Pollux est divin, Castor un simple mortel obtenant une semi-immortalité grâce à son frère, ils vivent alternativement six mois dans l'Olympe et six mois sur Terre.



En pleine saison d'hiver, la floraison spectaculaire des amandiers recouvrent la Vallée des Temples et donne lieu à la Sagra del Mandorlo in Fiore ( Fête de l'Amandier en Fleurs ).  

 

vendredi 26 mai 2017

- 1 - La Sicile avec un poème de Charles de Nugent... PALERME

La Trinacria symbole de la Sicile, l'île aux trois pointes
S'il est un voyage que j'aurais eu plaisir à refaire c'est … la Sicile. Une île magnifique aux visages multiples, les Phéniciens, les Grecs, les Carthaginois, les Romains, les Arabes durant deux siècles, puis les Normands avec Roger de Hauteville y ont laissé leurs empreintes… Prima
J'ai malheureusement oublié le nom de cet endroit..... mais ce n'est pas Palerme n'y ayant pas réussi mes photos.
PALERME

Palerme ! sur tes monts déserts
Que la fraîcheur du soir descende,
Et que son ombre se suspende
Comme une gaze dans les airs.

 

Prodigues de leur riche offrande,
Tes aloès, tes myrtes verts,
Exhalent, au souffle des mers,
Tous les parfums de leur guirlande.


Aux bruits des flots mêlant ses bruits,
La brise alors redit aux nuits
Un chant que le jour fera taire.


C'est l'heure où brillent à tes yeux
Les fleurs, étoiles de la terre,
Et les étoiles, fleurs des cieux.

Charles de Nugent











                   
  


samedi 15 avril 2017

Les trois Pâques de l’année ... poème de Louis Aragon

Je ne sais pour vous, mais pour moi Pâques c’est le souvenir des enfants, puis des petits-enfants cherchant les chocolats dans le jardin, chocolats apportées par les cloches revenues de Rome… une très jolie légende ! …  Que de magnifiques sourires déclenchent la découverte d’un œuf, d’une poule ou d’un petit lapin…
Les enfants n’ont pas tous la chance d’avoir un jardin, mais les cloches, pas si cloches que ça, savent trouver  les endroits où cacher ces petites gourmandises si attendues… Prima


 À la première Pâque il fleurit des lilas
La terre est toute verte oublieuse d'hiver
Tout le ciel est dans l'herbe et se voit à l'envers
À la première Pâque


À  la Pâque d'été j'ai perdu mon latin
Il fait si bon dormir dans l'abri d'or des meules
Quand le jour brûle bien la paille des éteules
À la Pâque d'été


À la Pâque d'hiver il soufflait un grand vent
Ouvrez ouvrez la porte à ces enfants de glace
Mais les feux sont éteints où vous prendriez place
À la Pâque d'hiver.

Trois Pâques ont passé revient le Nouvel An
C'est à chacun son tour cueillir les perce-neige
L'orgue tourne aux chevaux la chanson du manège
Trois Pâques ont passé

Revient le Nouvel An qui porte un tablier
Comme un grand champ semé de neuves violettes
Et la feuille verdit sur la forêt squelette
Revient le Nouvel An.

Saisons de mon pays variables saisons
Qu'est-ce que cela fait si ce n'est plus moi-même
Qui sur les murs écris le nom de ce que j'aime
Saisons de mon pays
Saisons belles saisons.

Louis Aragon  ( 1897 - 1982 )
Le Nouveau Crève-coeur